Parisforever


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rivalités Psg/Om

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gael
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 3075
Club préféré : Paris
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Rivalités Psg/Om   Jeu 27 Avr à 11:44

Samedi soir en finale de Coupe de France, l'OM recevra le PSG au stade de France pour une finale rêvée. Ce match constitue le « clasico » du Championnat de France. Afin de mieux comprendre pourquoi existe-t-il tant de haine entre les deux clubs, décortiquons la rivalité qui les unit, de ses origines à aujourd’hui. Aujourd'hui, le deuxième volet, une rivalité pleine de conséquences.

Mais Bernard Tapie est un formidable manipulateur. Ainsi, alors qu’il était accusé de corruption dans l’affaire VA-OM, il réussira à retourner la situation en sa faveur. Il placera le PSG en responsable de l’affaire auprès des supporters marseillais. Pour quelles raisons le PSG aurait pu être responsable de l’émancipation de l’affaire VA-OM ? Nul ne le sait. Mais récemment, Tapie a changé de cible, indiquant que c’était Wenger (alors entraîneur de Monaco) qui avait poussé Glassman à tout avouer. Bref, pour les plus jeunes, Bernard Tapie présentati des similitudes avec Jean-Michel Aulas, mais avec des méthodes encore pires ! Ginola, à l'époque, avouera que "des gens influents à Marseille ont entretenu la rumeur que le PSG était à l'origine de l'affaire VA-OM. Le problème, c'est que ça s'est transformé en certitude pour les supporters de l'OM". La rivalité a pris son ampleur définitive chez les supporters marseillais.

Mais les fans du PSG ne sont pas en reste. En effet, la haine de ceux-ci vis-à-vis de l’OM va augmenter du fait d’un sentiment d’injustice lié aux pratiques douteuses des dirigeants marseillais à cette époque. Outre l’affaire VA-OM, ceux-ci étaient soupçonnés de dopage collectif comme l’avoueront Chris Waddle puis Tony Cascarino. Quant à Bernard Lama, il affirmait avoir été "approché par quelqu'un de l'environnement de Marseille pour laisser rentrer les buts...". Pas besoin d’attendre les révélations d’Eydelie en 2006 pour soupçonner ces pratiques douteuses à l’OM. Les supporters parisiens et marseillais sont désormais les meilleurs ennemis de l’hexagone.

Toutefois, même si ceci paraît incroyable, les conséquences de cette rivalité iront au-delà des déjà dramatiques combats entre supporters. Sur le plan sportif, l’élimination de l’Equipe de France pour la Coupe du Monde 1994 pourrait même être liée à cette rivalité. Outre les déclarations de Tapie qui clamait à ses joueurs : "Vous vous en branlez de l'équipe de France, c'est avec moi que vous aurez du succès", des tensions dans le groupe France seront évidentes. Ainsi, les marseillais, Deschamps, Desailly ou Papin refusent de jouer aux cartes avec Bernard Lama. Quelle intelligence ! Ceci voudra à l’exemplaire gardien guyanais du Paris Saint-Germain, Bernard Lama, une déclaration spontanée mais extrêmement tranchante : "Les Marseillais sont des voyous. Je suis bien placé pour en parler : j'en côtoie en équipe de France".

Quand à l’élimination pour le Mondial en elle-même, plusieurs facteurs, parmi tant d’autres de l’élimination, sont dûs à la rivalité. Marcel Desailly avouera d'ailleurs par la suite que "Si on s'était qualifiés pour la Coupe du monde, la vie en groupe durant un mois et demi... Disons que les choses auraient été compliquées. Ça n'aurait pas été facile tous les jours". A deux matchs de la fin des éliminatoires, un point suffisait à la France pour se qualifier et obtenir leur billet pour les Etats-Unis. Après une première défaite, la victoire était impérative au Parc des Princes face à la Bulgarie. Le public du Parc est alors acquis tout à la cause des parisiens, Ginola et Lama. Et évidemment, même si le patriotisme entraîne une certaine clémence (pas de sifflets comme on a pu le voir récemment à l’encontre de Rothen lorsque la France joue dans le sud...), le public ne pouvait détester les Papin, Deschamps et Desailly en championnat et clamer leur nom avec l’Equipe de France.

Bref, il faut aussi rappeler l’incapacité du sélectionneur, Gérard Houllier, à gérer la rivalité. Celui qui avait conduit le PSG à son titre de champion en 1986 avait été nommé alors que sa crédibilité auprès des joueurs était déjà bien amputée. Houllier fut en effet précédemment l’adjoint de Michel Platini à la tête de l’Equipe de France. Lors des petites oppositions aux entraînements, Michel Platini jouait avec les joueurs. Et, chambreur par nature, il confiait le sifflet à son adjoint, Houllier, sans occulter de lui préciser que ce dernier n’avait jamais été joueur. " Platoche " avait d’ailleurs surnommé " Quiniou " l’actuel entraîneur des Gones en référence à Joël Quiniou, alors arbitre en vue de l’époque. Autant dire qu’il était difficile par la suite d’être crédible auprès des joueurs. Qui dit manque de crédibilité dit manque d’autorité. Face à une telle rivalité, ce manque d’autorité sera gravissime.

Pour revenir à ce match de 1993 entre la France et la Bulgarie, David Ginola tentera durant tout le match de se faire mousser par le public. Ainsi, doté d’une technique bien supérieure à la moyenne, il tentera de marquer le but, faire la passe décisive ou réaliser le geste ou l’enchaînement qui permettront au public de l’applaudir. On connaît la suite, au lieu de conserver le ballon en fin de match, David tente un dribble qu’il manque, les bulgares récupèrent le ballon et sur le contre, ce diable de Kostadinov réalise le doublé. La Bulgarie l’emporte 2-1 et la France n’ira pas aux Etats-Unis.

Plus navrants encore sont les propos d’Houllier, qui, au lieu d’assumer une part de responsabilité dans l’élimination, jètera la pierre à Ginola, qui, certes fautif, était loin d’être le seul dans ce cas. "Ginola s'est comporté comme un vrai con pendant toute cette période" indiquera Houllier.

De plus, même si cela n’est pas affirmable à 100%, il apparaîtrait certain que Gérard Houllier aurait préparé sa liste des 22 joueurs pour aller au Mondial, en compagnie de Jean-Pierre Papin dans le bus ramenant les Bleus de Finlande où ils avaient gagné 2-0, se plaçant à un point de la qualification... Papin et Houllier ont démenti mais bien d’autres joueurs présents l’ont confirmé... Ceci prouve le gigantesque pouvoir concédé à JPP et donc, aux marseillais, en Equipe de France. La rivalité entre le PSG et l’OM entraînera donc bien des conséquences à l’échelle nationale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yepes57
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 1460
Club préféré : Paris
Date d'inscription : 01/11/2004

MessageSujet: Re: Rivalités Psg/Om   Ven 28 Avr à 14:25

Moi j'aimerais bien que ça cesse et vous?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rivalités Psg/Om
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rivalité FCM / RCS
» Rivalité pif paf pooof et vlan din dent .
» AS Roma - SS Lazio : Rivalité de la ville éternelle
» Navratilova torpille le tennis féminin actuel
» [19ème journée] Louhans-Cuiseaux - Gueugnon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parisforever :: Football :: Forum des supporters-
Sauter vers: