Parisforever


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Coupe de France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gael
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 3075
Club préféré : Paris
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Coupe de France   Sam 29 Avr à 15:54

Ici tout ce qui concerne la Coupe de France!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gael
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 3075
Club préféré : Paris
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Coupe de France   Dim 30 Avr à 0:21

Paris s’adjuge la coupe


L’affiche de la finale de la Coupe de France a tenu toutes ses promesses samedi soir au Stade de France. Malgré deux buts d’avance pour les Parisiens, le match est resté indécis et soutenu jusqu’au coup de sifflet final. A voir aussi, le film du match.

Dans les coulisses du stade de France
- Avant le match, plusieurs dizaines de personnes se sont affrontées avant l’intervention des CRS. Plusieurs interpellations ont eu lieu et deux personnes ont été blessées.

- Superbe moment durant la Marseillaise reprise en chœur par l’ensemble du public du Stade de France. Jacques Chirac, le Président de la République, s’est ensuite rendu sur la pelouse pour serrer la main de tous les joueurs, entraîneurs, présidents et arbitres du match.

- Touché à la jambe droite, Mickaël Pagis a été contraint de sortir quelques minutes avant le terme de la première période. C’est Wilson Oruma qui l’a remplacé.

Les faits du match
6eme minute (0-1)
Ballon perdu par Taïwo à droite dans sa propre surface après un tacle de E.Cissé. Le ballon file en retrait vers Kalou qui place une frappe terrible sous la barre transversale.

14eme minute
Niang résiste à Dhorasoo côté gauche, atteint le coin de la surface parisienne et place une frappe puissante bien bloquée par Letizi.

18eme minute
Lamouchi trouve Pagis tout seul au point de penalty. Il faut une intervention décisive de B.Mendy pour éviter à l’attaquant marseillais de frapper au but.

48eme minute
Pauleta est servi dans l’axe du terrain par Kalou aux 20 mètres. Il crochète Taïwo et place un bon tir intercepté par Barthez.

49eme minute (0-2)
Dhorasoo s’avance plein axe et place un tir croisé des 25 mètres que Barthez ne peut qu’effleurer du bout des gants. Paris double la mise.

54eme minute
Débordement de Rothen côté gauche qui offre un centre en or à Kalou, seul au premier poteau. L’attaquant ivoirien place sa reprise sur la barre transversale.

62eme minute
Coup franc de Rothen à la limite de la surface marseillaise. L’ancien Monégasque enveloppe sa frappe et trouve le poteau droit de Barthez.

64eme minute
Les Parisiens profitent des errements de la défense marseillais. C’est au tour d’E.Cissé à droite dans la surface d’être servi pour une frappe que Barthez repousse des deux poings.

67eme minute (1-2)
Superbe mouvement collectif des Marseillais qui se termine par une frappe de Maoulida dans la surface. Letizi ne peut rien faire.

Jeu et joueurs
Le jeu
Match ouvert dans un bon esprit où les Marseillais se montrent dominateurs malgré la rapide ouverture du score des Parisiens. Les Olympiens sont les plus menaçants en première période mais sans efficacité. Après la pause, le deuxième but parisien va assommer l’OM qui se montre plus approximatif tant offensivement que défensivement. Paris prend confiance et manque à deux reprises la balle du 3-0. Marseille réduit la marque et entretient le suspense jusqu’à la fin. En vain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gael
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 3075
Club préféré : Paris
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Coupe de France   Dim 30 Avr à 0:22

Feuille de match


Coupe de France / Finale
MARSEILLE - PSG : 1-2

Stade de France
79 061 spectateurs
Temps variable
Pelouse en bon état

Arbitre : M.Duhamel

Buts : Maoulida (67eme) pour Marseille - Kalou (6eme), Dhorasoo (49eme) pour le PSG

Avertissements : Oruma (43eme), Beye (63eme), Taiwo (82eme) pour Marseille – B.Mendy (43eme), Armand (57eme), Pauleta (82eme), Letizi (84eme) pour le PSG

Expulsion : Aucune

Marseille
Barthez (cap) : 5,5
Beye : 5
(Nasri, 79eme)
Civelli : 5
Dehu : 4,5
Taiwo : 4
Cana : 6,5
Lamouchi : 5
Ribery : 6
Niang : 6,5
Maoulida : 6
Pagis : non noté
(Oruma, 37eme : 4,5)

N'ont pas participé
Carrasso (g)
Cantareil
Gimenez

Entraîneur : J.Fernandez

PSG
Letizi : 5,5
B.Mendy : 5,5
Rozehnal : 5,5
Yepes : 6
Armand : 6
E.Cissé : 6
MBami : 5,5
Rothen : 6
(Paulo Cesar, 86eme)
Dhorasoo : 6
Kalou : 6,5
Pauleta : 5

N'ont pas participé
Alonzo (g)
Landrin
Pancrate
Bueno

Entraîneur : G.Lacombe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gael
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 3075
Club préféré : Paris
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Coupe de France   Dim 30 Avr à 0:23

Kalou aime la Coupe


Les Parisiens ont livré une partie sérieuse. Kalou, déjà vainqueur de la Coupe de France la saison dernière avec Auxerre face à Sedan, écrit une ligne de plus sur son palmarès. Auteur du premier but, il aurait même pu inscrire un doublé.

Par Nicolas BERTE au Stade de France

Letizi : Le gardien parisien n’a pas beaucoup eu de travail. Il a rassuré ses partenaires dans les airs, mais ses relances au pied sont toujours aussi catastrophiques, preuve ce ballon directement mis en touche (13eme). Ils n’ont pour ainsi dire jamais trouvé une tête parisienne provoquant la colère de Guy Lacombe. Il ne peut rien sur le but marseillais. Un carton jaune pour perte de temps sur un dégagement (84eme).

B.Mendy : Pour affirmer son autorité d’entrée de jeu, il a taclé durement Niang (2eme). Il fut mis quelques fois en difficulté par la vitesse de ce dernier et ses dribbles avant de se reprendre. Il effectuera une intervention salvatrice sur Pagis seul dans la surface à trois mètres du but de Letizi (18eme). Après la sortie de Pagis sur blessure (39eme), Niang est passé dans l’axe, B.Mendy a du ensuite s’occuper du cas Ribery. Plutôt à l’aise défensivement, il s’est autorisé quelques belles montées mais reste assez imprécis dans ses centres

Rozehnal : Moins en vue que Yepes dans ses interventions, il a su rester sobre tout au long de la partie.

Yepes : En délicatesse depuis son retour de blessure au mollet qui l’avait tenu un mois éloigné des terrains, il s’est signalé par quelques beaux tacles dont il a le secret comme sur Maoulida (20eme). Plus en difficulté en seconde période après le but marseillais.

Armand : Défensivement très propre il s’est imposé sur son côté gauche. Auteur de tacles précis comme sur Beye qui avait pris le meilleur (45eme). A tenté quelques incursions offensives, notamment en première période.

MBami : Une première mi-temps poussive avec des passes trop approximatives. A récolté un carton jaune pour une altercation avec Niang. En seconde période, il est monté progressivement en puissance avant de baisser de pied.

E.Cissé : Le milieu parisien a souvent cherché à se porter vers l’avant et à tenter quelques belles percées tranchantes dans l’axe. A noter qu’il est largement impliqué sur le premier but parisien. Il récupère un ballon dans les pieds de Taiwo sur le côté droit. Ballon qui file jusqu’à Kalou (5eme).

Dhorasoo : D’abord imprécis dans ses choix, il a beaucoup couru dans le vide en première période. A sa décharge, il a cherché à défendre assez bas pour donner un coup de main à ses coéquipiers. En seconde période, il s’est plus souvent projeté vers l’avant dans son style caractéristique. Auteur d’un but superbe : une frappe puissante consécutive à une remontée plein axe (48eme).

Rothen : Il est d’abord redescendu assez bas pour faire face aux montées de Beye. En seconde période on l’a vu plus à l’aise offensivement, cherchant constamment à déborder. Un des ses coup-francs touche le poteau (61eme). Remplacé à la 85eme par Paulo Cesar.

Kalou : Dès la 5eme minute de jeu, il ouvre le score d’une frappe terrible qui ricoche contre la barre transversale avant de rentrer dans le but. Très vite on a vu que l’attaquant parisien était en jambes. Une frappe de volée sur le côté gauche détournée trouve le petit filet (12eme). A la 54eme minute de jeu il a l’occasion marquer un troisième but pour Paris mais sa frappe trouve la barre alors que le but semblait grand ouvert.

Pauleta : Le meilleur buteur de Ligue 1 fut un peu sevré de ballons. Il a travaillé en premier rideau défensif mais a souvent du se contenter de jouer en remise. Jamais en position de faire la différence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mattinho
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 743
Club préféré : Paris Saint Germain
Date d'inscription : 26/10/2004

MessageSujet: Re: Coupe de France   Dim 30 Avr à 0:25

Merci pour tout Paris !!! bravo
Paris rit, l'OM pleure !! guignol bravo

OM = droit au Bus !! bravo2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anelkagool.blogtrafic.com
Gael
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 3075
Club préféré : Paris
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Coupe de France   Dim 30 Avr à 13:00

Les mots du coach

C'est après la traditionnelle séance de repérage de veille de match que Guy Lacombe s'est exprimé, ce vendredi après-midi, au Stade de France. Pour sa troisème finale dans l'antre des Bleus, l'entraineur parisien se veut serein.

A Stade de France, le vendredi 28 avril

S’il est un entraîneur qui commence à avoir ses marques du côté de Saint-Denis, c’est bien Guy Lacombe. Avec la rencontre PSG-Marseille de ce samedi, le technicien francilien va en effet avoir l’occasion de prendre place pour la troisième fois de sa carrière sur l’un des deux bancs de touche du Stade de France. Et pour cause puisque celui qui a succédé à Laurent Fournier il y a quatre mois y a déjà disputé deux finales de Coupe de la Ligue (défaite en 2003, victoire en 2004).

Autant dire que c’est bien loin d’un état anxieux que le coach parisien s’est présenté en conférence de presse, à l’issue de la traditionnelle séance à huis clos de veille de match. Aussi détendu que Jean Fernandez, ami et prédécesseur devant les caméras, Guy Lacombe l’avoue aisément : «J’aime bien le Stade de France. C’est un très beau stade, agréable, et beaucoup de monde aimerait être à ma place.»

Sa place, c’est celle d’un homme qui a vu ses protégés - à l’image de ce que Jérôme Rothen nous expliquait ces derniers jours dans ces mêmes colonnes - entrer, lundi, de façon calme dans la préparation du choc que toute la France attend. Quatre jours ont passé et le groupe rouge et bleu a, avec l’entraînement de ce vendredi, définitivement basculé dans une configuration de compétition.

«Les joueurs se sont mis dans la finale dès qu’ils ont foulé la pelouse. Evidemment que le parfum de cette finale est important. Maintenant, il faut également qu’ils soient présents demain, à l’heure H.»
Guy Lacombe, qui invoque un rapport de forces de «55-45 en faveur de l’OM» pense que le PSG fait figure de léger outsider, «mais pas loin non plus de Marseille.» Les dernières semaines de compétition réussies du club phocéen et la campagne ayant mené les Olympiens en finale de la Coupe de France pèsent évidemment de tout leur poids dans un jugement qu’il espère - bien entendu - voir contredit par Pedro Pauleta (quel buteur en Coupe !) et ses troupes.


«L’OM tourne actuellement à plein régime, explique l’entraîneur du PSG. Cette équipe est très forte offensivement. Sur le dernier mois de compétition, il faut reconnaître la force de Marseille, qui a battu l’Olympique Lyonnais et balayé la demi-finale face à Rennes en vingt minutes. Paris et Marseille sont deux belles équipes. J’espère un grand match.»

Côté ambiance d’ensemble, l’approche de ce rendez-vous majeur de la fin de saison footballistique s’est faite de façon sereine, loin de l’exacerbation des traditionnels antagonismes.

«Les deux parties ont fait preuve d’intelligence et la presse aussi, se réjouit Guy Lacombe. Si on va vers l’apaisement et que c’est également ce qui se passe sur le terrain, les spectateurs suivent même si, bien sûr, l’histoire des deux clubs est très riche. Mais ce sont les acteurs, les joueurs, qui font la différence, en match.» Et de conclure, logique : «On dit avant tout que c’est l’équipe qui en veut le plus qui va l’emporter. Il faut que ce soit avec les armes footballistiques !»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gael
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 3075
Club préféré : Paris
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Coupe de France   Dim 30 Avr à 13:01

Tous les échos

Voici tous le échos de cette finale entre le PSG et l’Olympique de Marseille, dans un Stade de France plein à craquer !

Au Stade de France

> Dix-sept joueurs, c’est toujours un de trop pour les feuilles de match de Ligue 1, de Coupe de la Ligue ou de Coupe de France. Guy Lacombe, qui avait décidé d’aligner une équipe type, Bernard Mendy évoluant au poste de latéral droit, choisit finalement de se passer des services de Stéphane Pichot. Fabrice Pancrate, Carlos Bueno, Christophe Landrin, Paulo Cesar et Jérôme Alonzo prirent donc place sur le banc. Côté phocéen, équipe type également, avec ce 4-3-3 dans lequel l’OM a trouvé ses marques depuis quelques semaines.

> Entre les deux plus importants publics de France, le duel promettait. Au virage marseillais (nord), coloré de blanc, bleu ciel et orange, le virage parisien (sud) opposa de nombreux chants, déployant notamment une banderole «Une septième coupe pour nous mener au septième ciel» ou faisant tournoyer les écharpes dans le ciel de Saint-Denis. Tout ceci avant qu’un magnifique tifo «On la veut !» de coloriser le virage rouge et bleu. A noter que les joueurs Parisiens entrèrent les premiers et en courant sur la pelouse du Stade de France au moment de l’échauffement, récoltant les applaudissements nourris du kop parisien. Quelle superbe ambiance, probablement l’une des plus grosses de l’histoire entre deux clubs français !

> Parmi les très nombreuses personnalités présentes au Stade de France ce samedi, Raymond Domenech et son staff suivirent évidemment avec attention le comportement des sélectionnables potentiels pour la Coupe du Monde. On pense évidemment à Jérôme Rothen et Vikash Dhorasoo côté parisien et à Fabien Barthez et Franck Ribery, dont on parle de plus en plus dans les médias, côté marseillais.
> Comme lors de chaque rencontre de football, les retrouvailles furent nombreuses sur la pelouse du Stade de France. Outre celles entre les Bleus que sont Jérôme Rothen, Vikash Dhorasoo et Fabien Barthez, on notera ce clin d’œil de l’histoire qui vit Guy Lacombe tenter de contrer, avec ses troupes, deux de ses anciens protégés. On se souvient ainsi qu’avec Wilson Oruma et Mickaël Pagis, l’entraîneur du PSG est allé deux fois au Stade de France disputer une finale de Coupe de la Ligue. C’était en 2003 et 2004, avec le FC Sochaux Montbéliard.


> Jean-Pierre Paoli, l’un des deux speakers du Parc des Princes qui, avec Michel Montana, anime les soirées du côté de la porte de Saint-Cloud, officie également régulièrement au Stade de France. Et fit preuve ce soir d’une neutralité totale, qu’on se le dise !

> Pénurie de places oblige, de nombreux billets se sont retrouvés sur le marché noir. Un marché qui évolue et s’adapte à la technologie. C’est ainsi qu’une banderole déployée de façon humoristique par le kop rouge et bleu fit d’un grand site Internet de vente aux enchères l’un des partenaires officiels de l’évènement. Et on n’ose pas encore imaginer le prix demandé pour la finale de la Ligue des Champions opposant dans ce même Stade de France, dans deux semaines, Arsenal au FC Barcelone de Ronaldinho !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gael
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 3075
Club préféré : Paris
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Coupe de France   Dim 30 Avr à 13:07

La joie des Parisiens

«Je suis très heureux. Le plus important est d’avoir gagné. Allez Paris !» Au micro de TF1, Pedro Pauleta adresse un message vibrant au kop parisien, qui profite de la retransmission de l’après match sur les écrans géants du Stade de France pour écouter son capitaine.

Alors que les klaxons des voitures des fans du PSG s’apprêtent à retentir dans la nuit dionysienne, il faudra ensuite logiquement attendre de longues minutes pour voir Guy Lacombe arriver en conférence de presse. La joie de l’entraîneur rouge et bleu est évidemment intense. «C’est un sentiment merveilleux, c’est la finale rêvée et un clin d’œil par rapport aux évènements de la saison. On entame le match comme il le faut, sur une bonne dynamique. C’est une belle finale. Marseille a été courageux et nous aussi. Je suis venu à Paris pour vivre ce genre d’émotions.»

Du talent, de l’abnégation, les Parisiens en ont fait preuve. Ils ont également eu ce supplément de chance nécessaire pour emporter une coupe. «Le premier but (NDLR : consécutif à une erreur de relance de Taïwo) nous a bien aidé. Les joueurs sont tous heureux, le vestiaire vit bien.» A trois journées de la fin du championnat, voilà donc le PSG européen. «Maintenant, on va voir si on grignote des places.»

Et l’ancien coach sochalien de refaire le match : «Ce soir, les joueurs ont bien abordé le problème Ribery en le prenant chacun à son tour quand il venait dans sa zone. Il est évident que le scénario est idéal pour nous, même si nous avons mal maîtrisé certaines circonstances à 2-0. Gagner une coupe à Paris, contre l’OM, c’est fort, notamment en termes d’émotions !»
Du côté des vaincus, on se montre plutôt bon perdant et fair-play. Jean Fernandez : «Nous savions que ce serait difficile sur le plan offensif mais nous avons fait des choses intéressantes. J’ai vu une équipe de Marseille bien en place, avec le souci de jouer. Le match s’est joué sur des petits détails et c’est nous qui faisons les erreurs. Félicitations au PSG.»

Quant à Pape Diouf, le Président de l’OM, il conclut en expliquant que «la déception l’emporte. Nous y avions cru et nous nous étions préparés en conséquences, par rapport à nos dernières rencontres, qui nous laissaient présager une finale réussie, ce qui n’a pas été le cas. Nous prenons les deux buts à des moments cruciaux. Cela nous a douché. Le match, on peut le refaire comme on le veut, on l’a perdu.» A l’heure de faire la fête dans Paris, les supporters rouge et bleu le refont également. Ils l’ont bien gagné et sont au septième ciel…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gael
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 3075
Club préféré : Paris
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Coupe de France   Dim 30 Avr à 13:07

Les réactions (1/2)

Retrouvez les réactions de Guy Lacombe et de Lionel Letizi après cette victoire du PSG contre l'OM en finale de la Coupe de France.

Guy Lacombe (Entraîneur du PSG)
« C'est une soirée extraordinaire pour cette finale inédite. Je n'avais jamais gagné la Coupe de France. Je crois que nous avons eu ce soir la chance qui nous a parfois manquée en championnat. Nous avons eu le brin de réussite nécessaire pour remporter cette compétition. Nous savions que Marseille est une équipe de contre et le but que nous marquons a facilité notre schéma de jeu. Cela fait un moment que le vestiaire vit bien. On savoure cette Coupe avant de nous concentrer sur les derniers matches du championnat. Gagner une Coupe au Stade de France, de surcroît face à Marseille, c'est un moment très fort, une émotion très particulière. »

Lionel Letizi (Gardien de but du PSG)
« C'est un scénario idéal, mais on a vraiment fait ce qu'il fallait pour l'emporter. C'est important pour tous, joueurs, supporters, dirigeants, de gagner ces matches de prestige. Nous avons été irréguliers en championnat, mais nous savons que sur un match, excepté Lyon qui est au-dessus, nous pouvons battre n'importe quelle équipe. Cette victoire nous fait beaucoup de bien. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gael
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 3075
Club préféré : Paris
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Coupe de France   Dim 30 Avr à 13:08

Les réactions (2/2)

Retrouvez les réactions de Jérôme Rothen, Bonaventure Kalou et Vikash Dhorasoo après cette victoire du PSG contre l'OM en finale de la Coupe de France.

Jérôme Rothen (Milieu de terrain du PSG)
« C'était un match historique et nous savourons cette victoire. C'est une belle page d'écrite. C'est du plaisir pour tous les supporters du PSG. Nous avons fait ce qu'il fallait pendant dix jours pour bien figurer ce soir. Nous avions l'agressivité nécessaire, dans le bon sens du terme. »

Bonaventure Kalou (Attaquant du PSG)
« C'était l'entame idéale. J'ai la chance de marquer sur une balle qui me revient : neuf fois sur dix ce type de reprise part dans les tribunes. Sur la fin, on s'est fait un peu peur car à 2-2, les choses auraient été beaucoup plus difficiles. Nous avons su contrer leurs offensives en restant solidaires. La Coupe de France, c'est avant tout de la solidarité, une volonté de tous les instants. L'équipe a retrouvé le supplément d'âme qui lui avait fait défaut parfois en championnat. Désormais, je vais penser à une autre Coupe, la Coupe du Monde !" »

Vikash Dhorasoo (Milieu de terrain du PSG)
« Cela a été un bon match, avec de bonnes entames à chaque période. Ces buts marqués rapidement nous ont mis dans la bonne voie. Je suis très heureux ce soir de remporter un titre avec Paris, avec le plaisir d'avoir marqué. Je prends la balle au milieu de terrain. Jusqu'à présent, sur ce type d'action, j'avais fait la passe. Là, j'ai pensé qu'il fallait aller au bout. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gael
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 3075
Club préféré : Paris
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Coupe de France   Dim 30 Avr à 13:08

La Coupe à Paris !

La finale, le classico, le match, le derby… Paris a gagné tout cela est bien plus encore. Un match parfaitement maîtrisé par des Parisiens qui ont mené les débats dès la 8e minute grâce à Kalou. Avec cette victoire ô combien symbolique, Paris vient de décrocher sa place pour la Coupe UEFA.

Au Stade de France, le samedi 29 avril 2006

Comment faire perdre la tête à un supporter parisien en moins de dix minutes ? Prenez un pressing de Cissé, ajoutez-y une boulette de Taiwo et vous obtiendrez un missile de Kalou sous la transversale de Barthez (1-0, 8e). Une recette simple, mais efficace. Très !

Paris ne pouvait espérer meilleure entame de match. Pour Marseille, il s’agit en revanche du pire des scénarii. Et le calvaire olympien ne fait que débuter. Pauleta se joue de Déhu et centre pour Kalou au second poteau. La frappe de l’Ivoirien est contrée par le dos de Taiwo et termine sa trajectoire en corner (11e). Un premier coup de pied en coin qui ne donne rien mais qui indique le sens du vent. Le match de l’année, peut-être même de la décennie, tient donc toutes ses promesses.

Pagis profite ensuite d’un bon travail de Niang, relayé par Lamouchi, pour se présenter seul face à Letizi. L’attaquant olympien a tout juste le temps de contrôler le ballon que Mendy lui chipe le cuir sous le nez (18e). Première grosse frayeur dans le virage rouge et bleu. Paralysés en début de rencontre, les Olympiens semblent avoir repris quelques couleurs passé le quart d’heure de jeu. Une altercation entre Cana et Kalou offre cependant une bouffée d’oxygène aux Parisiens.

Déhu sert Barthez dans le torse, manifestant ainsi une certaine fébrilité (29e). Un sentiment que ne connaît pas M’Bami qui allume la mèche des 30 mètres (31e). Les débats s’équilibrent après un bon passage de part et d’autre, le tableau d’affichage indiquant cependant un faible, mais néanmoins bien réel, avantage pour le PSG. Pagis, qui se tient le dos, cède sa place à Oruma (38e), alors que Paulo Cesar et Landrin entament leur échauffement devant le virage parisien.

La seconde période débute par une frappe de Pauleta bien captée par Barthez (47e) et avec les 22 mêmes acteurs. Les crampons fixés dans le gazon en début de match, les Marseillais remettent ça au retour des vestiaires. Dhorasoo n’avait pas besoin de cela pour inscrire son premier but en rouge et bleu. Un maillot blanc effacé, un second, puis une frappe lumineuse qui termine sa course dans le petit filet opposé de Barthez (2-0, 48e). Quel but ! Dans la foulée, Pauleta décale Rothen dont le centre dévié au premier poteau bénéfice à Kalou dont la frappe heurte la transversale de Barthez (54e). Le troisième but était tout proche.

Qu’importe les supporters parisiens poursuivent leurs encouragements n’offrant que quelques brefs moments d’accalmis à leurs homologues marseillais murés dans le silence depuis la 8e minute. Un nouveau coup-franc de Rothen termine sa course sur la base du poteau de Barthez une nouvelle fois battu (61e). Paris fait totalement déjouer Marseille en muselant notamment Ribery.

La domination parisienne ne faiblit pas et un nouveau coup de canon de Cissé oblige Barthez à se détendre (64e). Alors que Paris semblait porter cette finale à bout de bras, Maoulida redonne de la voix à ses supporters en concrétisant l’une des premières occasions olympiennes (2-1, 66e). Les certitudes parisiennes viennent de s’écailler. La fin de match est crispante, les cœurs parisiens vacillent à chaque remontée de balle olympienne. Pas facile de chanter dans ces conditions.

Les quatre minutes de temps additionnel semblent interminables. Longues, très longues, trop longues lorsque Lamouchi se présente seul face à Letizi (90e). A côté ! Paris tient donc sa 7e Coupe et la qualification pour la Coupe de l’UEFA qui va avec. La fête peut commencer !

Anthony Baca

PSG-Marseille : 2-1 (1-0). Arbitre : Duhamel.800000 spectateurs. But(s) : Kalou (6e), Dhorasoo (49e) pour PSG ; Maoulida (67e) pour Marseille. Avertissement(s) : M'Bami (43e), Armand (57e), Pauleta (82e), Letizi (84e) pour PSG ; Oruma (43e), Taiwo (82e) pour Marseille.

PSG : Letizi - Armand, Mendy, Rozehnal, Yepes - Cissé, Dhorasoo, M'Bami, Rothen - Pauleta, Kalou. Entr. : G. Lacombe.

Marseille : Barthez - Taiwo, Beye (Nasri, 80e), Civelli, Déhu - Cana, Lamouchi, Ribery - Niang, Pagis (Oruma, 38e), Maoulida. Entr. : J.Fernandez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gael
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 3075
Club préféré : Paris
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Coupe de France   Dim 30 Avr à 13:14

Paris au septième ciel



Le PSG a eu le dernier mot! En dominant Marseille en finale samedi soir au Stade de France (2-1), le club de la capitale a remporté la septième Coupe de France de son histoire. Déjà buteur l'an dernier en finale avec Auxerre, Kalou a montré la voie aux Parisiens d'entrée de jeu, Dhorasoo doublant le score en début de seconde période. Le but de Maoulida n'y fera rien, l'OM devra tout miser sur le Championnat pour décrocher une place européenne déjà dans la besace d'un PSG qui sauve ainsi sa saison.

Paris est un vrai spécialiste de la Coupe de France! Force est de constater au regard du palmarès de la «Doyenne» que le club de la capitale, dont le premier trophée remonte à 1982 et une victoire sur le Saint-Etienne de Platini, a développé une réelle histoire d'amour avec la compétition. Et au vu de l'adversaire et du contexte de cette finale 2006, avec une revanche à prendre sur le triste PSG-OM de mars dernier et un changement d'actionnaire, cette septième Coupe restera sans doute une des plus belles de l'histoire du PSG.


D'autant que la victoire des joueurs de Guy Lacombe ne souffre guère de contestation, avec, comme le reconnaissait au micro de TF1 le technicien parisien, un scénario idéal: "On avait bien étudié l'OM, mais on a aussi la réussite au départ car on marque très vite, ça a beaucoup favorisé nos plans de jeu." Effectivement, le but inscrit d'entrée de jeu par Kalou a sans doute été l'élément déterminant de cette partie disputée dans une ambiance surchauffée mais correcte.

Dernier buteur de la finale 2005 lorsqu'il portait les couleurs d'Auxerre (victoire 2-1 sur Sedan), l'Ivoirien devient en l'espace de cinq grosses minutes le premier buteur de la finale 2006: sur le flanc gauche de la surface, Taiwo ne protège pas suffisamment son ballon de la convoitise de Cissé qui parvient à le tacler en retrait pour Kalou dont la frappe surpuissante ne laisse aucune chance à Barthez (6e), la finale est lancée! Et Paris tente de pousser l'avantage, à l'image de cette reprise du gauche de Kalou sur un centre de Pauleta, contrée par la cuisse de Beye (12e).

Le missile de Dhorasoo...




L'OM a du mal à se défaire du pressing adverse, mais parvient peu à peu à s'approcher de la surface parisienne, Niang d'une frappe tendue dans les bras de Letizi étant le premier à cadrer (15e). C'est ensuite Pagis qui place une tête de peu au-dessus sur un corner mal renvoyé (16e), preuve que les Phocéens sont désormais bien dans le match. L'ancien Strasbourgeois est ensuite contré au tout dernier moment par Mendy, avant de céder sa place, victime d'une blessure à la cuisse, à Oruma. Un tournant selon Jean Fernandez, l'entraîneur marseillais: "La sortie de Pagis nous a handicapés. On connaît son importance dans notre système. Du coup, Ribéry a dû jouer plus haut et on sait qu'il est moins à l'aise dans ce registre".


Paris vire à la pause avec un avantage d'un but qui oblige l'OM à se montrer davantage percutant en seconde période. Mais la percussion est du côté du PSG et notamment de Dhorasoo qui inscrit son premier but de la saison sous les couleurs parisiennes, et quel but! Récupérant le ballon au milieu de terrain, l'ancien Milanais le remonte sur une vingtaine de mètres avant de décocher une lourde frappe de 28 mètres que Barthez ne peut qu'effleurer, Paris a fait le break (49e). Et passe à deux doigts de la passe de trois quand Rothen, d'un centre en retrait du gauche, offre un «caviar» à Kalou dont le tir fracasse la transversale d'un Barthez battu (54e). Le PSG touche encore du bois sur un coup franc aux 20 mètres tiré par Rothen sur la base du poteau droit marseillais (63e) !

Les hommes de Jean Fernandez sont KO, les Parisiens s'engouffrent dans les brèches d'une défense dépassée et frôlent encore le 3-0 sur un tir de Cissé sorti par Barthez (64e). Mais le PSG a le grand tort de ne pas se mettre à l'abri en gâchant ces grosses opportunités, l'OM en profite sur sa première occasion de la mi-temps: un bel enchaînement Lamouchi-Oruma-Niang aboutit dans les pieds de Maoulida qui bat Letizi d'une frappe croisée (67e). "On aurait dû mettre le troisième, on a craint à cause de ça", soulignera Lacombe après-coup.

L'OM devra se relever en Championnat


Le match est relancé, Paris se met à reculer, terminant le dernier quart d'heure dans sa surface. Mais cet OM-là manque de liant et de percussion, et malgré des essais de Maoulida ou de Lamouchi, les Phocéens ne parviennent pas à réellement inquiéter Letizi qui, dans les arrêts de jeu, effectue une sortie décisive. "Ça s'est joué à quelques centimètres", jubilera ce dernier les larmes aux yeux, on a fait un super match, il n'y a rien à redire." Effectivement, au regard de cette première finale OM-PSG de l'histoire, le club de la capitale n'a pas volé ce succès qui lui permet de faire oublier à ses supporters une saison globalement décevante et d'offrir à ses nouveaux actionnaires un cadeau appréciable doublé d'une qualification européenne.

Paris disputera la saison prochaine la Coupe de l'UEFA, l'OM tentera de l'imiter lors des trois derniers matches de Championnat qu'il lui reste à disputer cette saison, voire de décrocher un ticket pour le tour préliminaire de la Ligue des champions, encore mathématiquement accessible. Pour cela, il faudra vite se relever de cet échec car un match déjà capital attend l'OM mercredi prochain à Auxerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xav osc
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 172
Club préféré : Le LOSC
Date d'inscription : 24/03/2005

MessageSujet: Re: Coupe de France   Dim 30 Avr à 15:55

Bravo aux Parisiens

_________________

http://rijselosc.forumpro.fr -> 100% FOOT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rijselosc.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coupe de France   Aujourd'hui à 5:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Coupe de France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Irisbus Arway de 12,80m en découpe Kéolis.
» Quel Coupe Vent imperméable pour l'hivers ???
» Montage coupe au niveau de la wastegate
» Batterie(s), emplacement et coupe circuit
» coupe formation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parisforever :: Football :: Forum Foot-
Sauter vers: