Parisforever


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L1 : Les enjeux - 38e journée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yepes57
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 1460
Club préféré : Paris
Date d'inscription : 01/11/2004

MessageSujet: L1 : Les enjeux - 38e journée   Ven 27 Mai à 22:31

Voilà, c'est fini… Le rideau va tomber sur la saison 2004-2005. Si les jeux sont faits en haut de tableau, hormis pour la place qualificative pour la Coupe de l'UEFA qui se jouera entre Rennes et Marseille, la lutte pour le maintien reste intense, en particulier pour les Nantais…

Nantes-Metz

Les Canaris vivraient-ils leurs deniers instants en Ligue 1 après 42 années de bons et loyaux services ? Car dix-neuvièmes du championnat avec 40 points, soit deux de retard sur le dernier club non-relégable, Caen, les hommes de Serge Le Dizet ont d'ores et déjà un pied en division inférieure, une victoire face à Metz, samedi soir, ne suffisant pas à assurer leur maintien. «Ici, il y a toujours l'envie de bien faire avec du beau jeu axé sur les passes, le mouvement et les appels de balle. Le plus difficile reste bien sûr de les mettre au fond. Il faudra donc présenter un fort potentiel offensif ce week-end face à Metz» conseille l'ancien attaquant nantais Patrice Loko, sur le site officiel du club. Mauvaise nouvelle pour Serge Le Dizet qui sera privé de nombre de ses joueurs. Hormis Caceres, Drouin, Quint et Pujol, blessés de «longue date» , le technicien nantais devra se passe de Toulalan, out pour trois semaine et de Keceru. En revanche, la participation de Mickaël Landreau n'est pas exclue.

Forts de leur victoire face à Paris, le week-end dernier (3-2), les Messins ont semble-t-il sauvé leur tête parmi l'élite. Quatorzièmes avec 44 points, les Grenats disposent en effet de trois longueurs d'avance sur Bastia, premier relégable et devraient s'en sortir même s'ils sont défaits, disposant de trois buts d'avance sur les Corses au goal average. «Ce n'est pas parce qu'ils sont derrière nous qu'ils ne sont pas meilleurs que nous. Mais si nous sommes bien, nous pourrons leur poser des problèmes» explique Grégory Proment à propos du match face aux Nantais sur le site officiel du club. Forfaits, Ruslan Pimenov et Bartholomew Ogbeche ne seront pas de la partie, tout comme Babacar Gueye qui est sorti de l'hôpital dimanche dernier après son opération d'une pubalgie. Proment reste optimiste mais incertain, tout comme Hervé Tum qui pourrait faire son retour au sein du groupe.

PSG Rennes

Tirer un trait sur la saison passée et se donner les moyens de préparer un avenir plus glorieux, telle semble être la volonté du PSG en cette fin de mois de mai. Car s'il reste une dernière chance d'accrocher l'Intertoto, le club de la capitale, dixième avec 48 points, ne pointant son nez qu'à deux points de la huitième place sochalienne, les pensées sont tournées vers le futur. Laurent Fournier confirmé à ses fonctions, Christophe Landrin engagé, le PSG nouveau se prépare. «il faut conclure cette saison positivement devant notre public. On va jouer ce match à fond, même si l'enjeu est moindre pour nous. Rennes joue encore l'Europe et cela ne serait pas correct de lâcher maintenant. Samedi, nous devrons être capables de gérer le jeu pour l'emporter» assure Modeste M'Bami sur le site officiel du club. En sélection ou à l'étranger, Yepes, Benachour et Reinaldo ne seront pas de la fête à l'inverse d'Edouard Cissé, de retour de suspension.

Larges vainqueurs de Strasbourg le week-end dernier à domicile (4-0), les Bretons ont joué un mauvais tour aux Marseillais en leur chipant la quatrième place qualificative pour la Coupe de l'UEFA. Avec un point d'avance sur les Phocéens, les Rennais ont donc les cartes entre leurs mains et se rendront au Parc des Princes de l'ambition et de l'envie plein leurs valises. «Rennes est une très bonne équipe, à laquelle l'entraîneur a su imposer sa façon d'envisager le football. C'est une formation capable de jouer au ballon et qui, selon moi, se place parmi les trois meilleures équipes du championnat au niveau du jeu. Ils possèdent également des individualités de qualité, dont Alexander Frei qui s'est souvent montré décisif. Il ne faudra pas leur laisser l'initiative du jeu» confirme M'Bami, toujours sur le site officiel du PSG. Bonne nouvelle pour Laszlo Bölöni qui disposera d'un groupe au grand complet.

Bordeaux Marseille

Toujours pas assurés de leur maintien, les Bordelais accueillent les Phocéens la peur au ventre. Quinzièmes avec 43 points, les hommes de Michel Pavon ont toutes les chances de rester parmi l'élite mais doivent pour cela obtenir au moins le match nul face à Marseille (leur goal average de –4 contre –14 pour les Bastiais leur assurant une belle sérénité). Il leur faudra pour cela retrouver les ingrédients qui les avaient aidés à remporter leur dernière victoire en championnat, face à Saint-Etienne (2-0), lors de la 29ème journée. «Ils jouent l'Europe, nous le maintien. C'est le dernier match de la saison et en plus c'est un Bordeaux-Marseille. Tout est réuni pour faire un gros match» assure Marc Planus sur le site officiel des Girondins. Afanou et Jemmali sont d'ores et déjà forfaits et ne pourront aider leur équipe, tout comme Cyril Rool qui a finalement écopé de deux matches fermes après son expulsion lors de Lyon-Bordeaux (5-1).

Rien ne va plus à Marseille. Climat délétère, panne de résultats (huit matches sans victoires, trois points pris sur vingt-quatre possibles) ont fait redescendre la formation phocéenne à la cinquième place du championnat, synonyme d'Intertoto. Un comble quand on sait qu'il y a encore peu, les hommes de Philippe Troussier luttaient pour une qualification directe en Ligue des Champions... Mais avec un point de retard sur les Rennais, rien n'est perdu pour les Marseillais qui devront toutefois se méfier de la hargne bordelaise. «Mathématiquement, c'est encore possible. Le coup est jouable ! J'y crois. Nous nous devons de ne pas renoncer. Mon devoir consiste à ce que nous jouions cette chance jusqu'au bout. Le football peut réserver tellement de surprises…» espère le technicien olympien. Hormis Fabien Barthez, suspendu, Philippe Troussier disposera d'un groupe relativement complet, retrouvant Benoît Pedretti, de retour de suspension et ses attaquants, Luyindula et Marlet, de retour de blessure.

Les autres matches

Assurés de finir sur le podium, Lille et Monaco n'ont plus qu'un seul objectif pour leur dernière rencontre, obtenir la deuxième place du championnat. Et à ce petit jeu, Lille semble être le mieux placé, malgré sa défaite face à Ajaccio (0-2), le week-end dernier. Mais attention à la furia auxerroise à domicile pour les Nordistes qui n'auront pas l'avantage, comme les Monégasques face à Saint-Etienne, de jouer à domicile. Les hommes de Didier Deschamps auront toutefois fort à faire face à une formation stéphanoise au grand complet. Le club du Rocher fera en effet sans Adebayor, suspendu et peut-être sans Evra et Rodriguez, incertains. Côté lillois, Acimovic et Tafforeau ne seront pas du voyage, tout comme Landrin (qui a signé au PSG). En revanche, Mathieu Bodmer, de retour de suspension, devrait retrouver sa place. Enfin, Guy roux pourra compter sur les retours de Kalou, Benjani et Violeau.

La Corse vibrera ce week-end pour ses deux clubs. Toujours pas assurés de leur maintien, Bastia (18ème) et Ajaccio (16ème) conservent toutefois leur chance de salut avant le terme du championnat. Et même si Ajaccio, à domicile, affrontera une grosse écurie, Sochaux, la formation de Rolland Courbis part avec un avantage sur sa «compatriote» disposant d'une longueur d'avance sur celle-ci. Quant à Bastia, fort de sa victoire à domicile, le week-end dernier face à Lens (3-1), il tentera un exploit à l'extérieur face à des Strasbourgeois déjà assurés de leur maintien et sans plus aucune pression. Et si les Bastiais devraient retrouver André, Penneteau et Ziani, ils ne pourront compter sur les renforts de Née, Sidibé et Matingou, blessés et de Rocchi, suspendu. A Strasbourg, seul Pagis manquera à l'appel. De retour de suspension, Seck et Rodrigo seront à la disposition du coach ajaccien, au contraire de Collin, forfait et de Dzodic, suspendu. Edson et Connen sont quant à eux toujours absents. Enfin, côté sochalien, Ilan et Santos sont très incertains, tout comme Paisley. Oruma est suspendu.

Istres déjà relégué en Ligue 2 n'a plus rien à espérer lors de cette dernière rencontre hormis un ultime coup d'éclat. Tout le contraire des Caennais qui peuvent encore croire en leur survie parmi l'élite en cas de victoire. Dix-septièmes et derniers non-relégables avec 42 points (soit un d'avance sur Bastia), les Caennais devront se souvenir de leur remontée fantastique face à Toulouse le week-end dernier (3-2) pour l'emporter face à Istres. La jeunesse sera au pouvoir chez les Istréens, Diagne-Faye, suspendu, Delaye, Saveljic, Bakayoko et N'Diaye, en partance n'étant pas de la fête. Côté normand, si Zubar est sûr d'être absent car suspendu, l'incertitude plane quant à la participation de Faye, touché à une cheville.

La 38ème journée de L1

Samedi à 20h

Lens – Toulouse
PSG – Rennes
Auxerre – Lille
Lyon - Nice
Strasbourg – Bastia
Bordeaux – Marseille
Monaco - Saint-Etienne
Istres – Caen
Nantes – Metz
AC Ajaccio - Sochaux

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L1 : Les enjeux - 38e journée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Genoa 1-0 AS Roma ( 38ème journée)
» 27ème journée de Pro D2
» [Ligue 1] 36ème Journée
» Journée des Jeunes à Saran 2010
» Journée de la moto classique (62)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parisforever :: Divers,Loisirs :: Corbeille-
Sauter vers: